TV5000

Les mémoires de guerre.

 

Toutes les infos sur le film

Le 29 janvier 1943 les Anglais essaient de couper la ligne de chemin de fer Paris-brest pour couper le ravitaillement de la base sous marine de Brest. Michel Le Bars témoigne du désarroi des parents et de la solidarité des habitants. Il n’y a pas de ressentiment contre les Anglais. Malgré les pertes civiles, les habitants comprennent la nécessité de la lutte.

En pleine bataille de l’Atlantique les sous marins allemands, les Uboots, font des dégâts considérables aux flottes alliées qui ravitaillent la Grande Bretagne. La Bretagne , avec ses bases de sous marins de Brest, Lorient, St Nazaire, devient un enjeu important de la lutte. Il faut absolument couper le ravitaillement de ces bases d’entretien et d’armement de ces sous marins. La résistance coupe les lignes de communications téléphoniques avec des moyens rudimentaires. Les Anglais font de leur côté quelques tentatives de bombardements à Rennes et à Morlaix. Ces opérations seront rapidement considérées comme trop dangereuses aussi bien pour les populations civiles que pour les aviateurs, et seront abandonnées. Les bombardements seront ciblés sur les bases des sous-marins, à base altitude au début, puis en haute altitude ensuite avec la technique du tapis de bombes. Les villes seront détruites et resteront des poches de résistances jusqu’à la fin de la guerre. Mais début 43, le bombardement du viaduc de Morlaix, en plein jour, à base altitude peut être considéré comme une expérience dramatique. Plus de 80 morts civils et surtout une école est touchés.

Commentaires

Réagir à cette vidéo

Nous contacter

Contenus

yeezytrainer yeezy boost 350 ua yeezytrainer yeezy boost 350 ua yeezytrainer yeezy boost 350 ua yeezytrainer yeezy boost 350 ua

yeezy boost 350 for sale yeezy sply 350 yeezy 350 for sale yeezy boost 350 for sale yeezy sply 350 yeezy 350 for sale yeezy boost 350 for sale yeezy sply 350 yeezy 350 for sale yeezy boost 350 for sale yeezy sply 350 yeezy 350 for sale